acheter les romans publiés papier et numérique

<-->
Acheter
Vente directe ET liens librairies
extraits


Extraits
pas seulement romancier

<->
Théâtre
Essais, photos...
le romancier français

analyse disparition du livre papier





Du livre papier au travail de l’écrivain

Naturellement ce texte écrit en novembre 2006 n'a pas été lu ! Les sommités regardaient ailleurs !

Le « livre papier » a imposé des normes, des bornes : une seule forme (roman, essai, nouvelles...) et un thème.
Des professionnels, libraires, bibliothécaires, chroniqueurs, éminences ministérielles, exposent doctement : « Si vous sortez de ces exigences, la classification devient ingérable, un document doit s’insérer dans une catégorie facilement identifiable et
Répertoriée par les us et coutumes. » Il faut pouvoir ranger les bouquins !
Un jour le livre papier sera rangé, bien rangé, ne sortira presque plus des rayons et cartons. Des classiques aux nouveautés, tout sera numérisé. Et les écrits « libres de droits » (soixante-quinze ans après la disparition de leur auteur, ou avant confor
Mément à sa décision) seront enfin accessibles gratuitement.

2006 est au coeur de la période de transition : la vie d’une oeuvre ne se limite déjà plus à sa lecture sur feuillets reliés ou aux « bonnes pages » reprises par un magazine : la version numérique peut circuler librement sur la toile. Certes nettement mo
Ins qu’une chanson. Simplement pour des raisons techniques : convertir un fichier musical numérique en fichier musical numérique allégé, genre MP3, aisément transmissible et lisible, se réalise en quelques clics quand scanner un livre exige, pour un résu
Ltat correct, de le désosser, détacher page par page... et il reste plus pratique d’écouter de la musique près d’un ordinateur, avec un son correct, ou graver un CD, la télécharger sur un Ipod, que de lire les caractères agressifs d’un écran, en position
Figée (imprimer des centaines de pages nécessitant un courage supérieur à la moyenne).

Je pratique la distribution des versions numériques depuis déjà des années, d’une manière sûrement prétendue marginale par des sommités... d’une manière me permettant... de continuer, d’en tirer des ressources nécessaires et suffisantes... grâce aux « dr
Oits dérivés », indépendants du texte, la communication de « liens commerciaux » aux internautes intéressés par mon catalogue automnes-hivers, printemps-étés (comédies-vers, romans-essais).
Pour vraiment continuer, l’écrivain doit vivre de ses écrits. Idéal rare ! Ainsi la majorité des installés paradent avec leur bibliographie de best-sellers mais cachetonnent les critiques et chroniques (naturellement ils encensent les auteurs de leur cha
Pelle, leur éditeur).
Mes livres se vendent peu, mes écrits connaissent une audience nettement supérieure à celle de la majorité de mes presque confrères.

Une année, sans être un journal. Si des analystes s’intéressent à ces pages, ils populariseront peut-être la classification « livre global ». Peut-on échapper à la mise en case ?
Premier tome. Bien intégrer le contexte d’un écrivain (en France mais ailleurs aussi) : chaque parution est une victoire contre le rouleau compresseur des conformismes, les préjugés distillés à une société friande de ce poison.
Albert Einstein toujours d’actualité : « nous vivons une époque triste. Il est devenu plus facile maintenant de scinder un atome que de casser un préjugé. »
L’écrivain indépendant n’est pas un véritable écrivain ! L’écrivain doit avoir été validé par un éditeur parisien, véritable institution aux compétences innées, sphinx omniscient... Le citoyen désireux d’utiliser le noble qualificatif devra montrer allég
Eance afin de recevoir l’adoubement ; il pourra se considérer arrivé quand il obtiendra un prix de référence, de préférence le Goncourt ou le Renaudot.
Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés auront ouvert la barrière.

J’aborde ainsi un troisième quintuptyque. Après les premières publications sous mon nom de naissance puis les cinq suivantes avec le pseudonyme Stéphane Ternoise. Cette fois, c’est donc une transformation de forme. Naturellement, si l’intention de mener
Cette expérience durant un quinquennat existe, seul l’aboutissement pourrait permettre une véritable étude de ce travail en séries. Ou alors ce sera un quintuptyque inachevé !

« Un peu fouillis » ? C’est oublier qu’une année compte presque 365 jours d’activités ! Un peu moins certes pour ces pages achevées en novembre. Et le jour naissant peut différer du précédent !
Fouillis quand même ? Les romans seront diffusés suivant leur thème, les comédies sur comedies.es ou piecesdetheatre.net, la poésie sur poesie.pl, les courriels sur courriels.info, les contes sur contes.es, les chansons sur auteurdechansons.net, cdsarkoz
Y.com, les sketches sur sketches.fr...

Equilibrisme certes : ce livre n’est pas « l’ensemble des écrits » de l’année. Des brouillons, des notes, serviront peut-être plus tard. Une trentaine de pages furent même supprimées lors de la composition.

S’il faut un fil conducteur : l’époque. L’écrivain doit se confronter à son époque ; ainsi uniquement il peut réveiller les consciences (si elles le veulent bien), témoigner (s’il évite les autodafés).

Près du figuier, novembre 2006 (déjà)



P.-S. : livres et CD survivront à la dématérialisation usuelle, existeront à côté de la version numérique. Un objet rassure le créateur sur la réalité de sa création. Pour les lecteurs comme pour les fans de chansons, tenir un objet tisse un lien avec le
Créateur. Au-delà même du phénomène de collection.
Naturellement, les tirages chuteront et la production jetable se limitera aux exemplaires numériques.



La page suivante : vérité trop cruelle pour Le Monde des livres ce soutient des libraires et installés KECHICHIAN Patrick
Acheter les livres

(Ces romans mais aussi les autres livres - 14 livres publiés papier et 20 ebooks - vente sur le net avec paiement sécurisé

Extraits des romans publiés

Offre promotionnelle...
ebook des 5 romans à 9,99 euros !

Le contact romancier.org

Accueil romancier.







Les commentaires sont également ouverts sur cette page

Ajouter un petit roman ou quelques mots


le romancier français

 Un Amour béton
Sortie : 22 mai 2013.

Un Amour béton

Présentation.

sur le forum : Pourquoi et comment être un romancier indépendant
Lire cette information (commentaires possibles).

Le romancier... la vidéo du recueil des 6 romans... celles où les chats sèment la pagaille
Vous abonner à la chaîne du romancier :